vendredi 26 janvier 2018

"Mais d'où vient l'inspiration?" - Article 2: Le Passageur - Janvier (4)

Bonjour à tous!


Je ne sais pas si vous vous souvenez de ce qui avait motivé l'article 1 des MOVI ("Mais d'où vient l'inspiration?") et sinon, vous le trouverez ici.  Il ressortait que l'arrivée de l'inspiration représentait l'étape cruciale aux yeux des lecteurs alors qu'elle n'est pour moi que l'étincelle à l'origine de mon feu de cheminée. Ceci dit, comme c'est aussi très intéressant de remonter aux sources d'un projet pour en percevoir toutes les racines, je m'étais dit que j'en ferais plusieurs ( des MOVI, pas des feux de cheminée)

Or donc, en décembre, j'ai terminé et rendu Le Passageur, mon prochain roman à paraître aux éditions Lynks.  Maintenant, c'est l'étape des corrections, mais bientôt, il sera libre et dehors, entre vos mains, en mai. Comme c'est presque le jumeau maléfique de L'Architective, que j'avais traité dans le premier article, ça me semble normal qu'il fasse l'objet du second. Et puis, c'est l'heure d'un teaser, avec le roman qui sort dans quatre mois...


Alors voyons: d'où vient l'inspiration?




Calvin et Hobbes, toujours pertinent
(By Bill Watterson)



Mais pour que vous puissiez suivre un peu l'inspiration de ce roman, il faudrait que je vous explique en gros de quoi ça parle, alors... 

Matéo Soler sait que les fantômes existent. Il le sait parce que sa mère en a aidé des dizaines à trouver le repos, jusqu'à ce qu'elle-même meure, des années auparavant. Ce que le jeune garçon ne pouvait pas deviner, par contre, c'est qu'il hériterait de son pouvoir. Devenu Passageur à son tour, le voilà contraint de lutter contre un trushal odji, une âme affamée. Pour s'en libérer, Matéo n'a d'autre choix que de rejoindre l'âme dans son époque d'origine afin d'y apaiser sa mort. Mais alors qu'il est propulsé au temps de la Commune et au milieu des horreurs de la semaine sanglante, il comprend que sa tâche ne sera pas si facile... 



Paris incendié, mais 1871



Etape 1: D'une histoire à l'autre

La genèse de Passageur a commencé pendant l'écriture de l'Architective. Ce n'est pas pour rien que j'appelle ce roman le jumeau maléfique, et que dans ma tête, Armand et Matéo évoluent dans le même univers, parfois à quelques kilomètres l'un de l'autre. Lors de l'affrontement final de l'Architective, Armand se rend compte que le pouvoir de son amie Malaurie, pythie de son état, fonctionne sur le même principe que le sien: une distorsion de l'espace, du temps, et l'arrivée dans un espèce d'entre-deux onirique où tous les temps sont réunis en un endroit donné pour cet endroit. Armand le perçoit de façon fantasmagorique, mais l'essentiel était là.



Yeah, Stuff



En écrivant ce passage, je me suis dit que si c'était le cas, alors c'était aussi par là que passaient les fantômes. Et un début d'idée a décidé de germer à ce moment-là. La première étape fut donc une auto-inspiration en cours d'écriture.



Etape 2: Charon et les gens du voyage

Aussi, quand quelques mois plus tard il s'est avéré qu'il n'y aurait pas de suite à l'Architective (alors que j'avais prévu un volume deux avec, justement, un fantôme), j'ai repensé à l'idée que j'avais eu et j'ai commencé à y réfléchir. Et parce que Malaurie est une pythie, sans doute, la mythologie grecque est venue s'en mêler. Il existe quelqu'un qui sépare le monde des vivants et celui des mort, quelqu'un qui est responsable du passage, et cette personne, c'est Charon, le batelier. Comme le pouvoir de la pythie avait atteint Malaurie, j'inventais alors un pouvoir semblable, celui de guider les morts, qui se transmettrais de génération en génération.



Charon dans ses offices


C'est de cette façon que le pouvoir du Passageur est né. Ou plutôt devrais-je dire le pouvoir de la Passageuse, car les portes entre la vie et la mort sont, dans mon histoire, uniquement des femmes. Pour savoir pour quelle raison Matéo a été choisi, il faudra lire le livre...




Etape 3: Les gens du voyage et le coq

J'ai alors souhaité deux choses pour mon personnage: une communauté très soudée, qui serait au courant de son pouvoir, et un monde extérieur hostile, comme s'il était capable de percevoir la dangerosité de ses capacités. C'est de cette façon que je me suis penchée sur les gens du voyage, d'abord parce que le nom était évocateur, et ensuite, parce que leur culture est très riche en ce qui concerne le respect des morts et toutes les formes que les défunts peuvent prendre lorsqu'ils ne trouvent pas le chemin du repos. 




J'ai beaucoup écrit sur fond de musique Rom. 
Mais un jour je ferai un article sur mes playlist d'écriture



Dans mes recherches, j'ai trouvé une foule de mots romani pour évoquer des dizaines de formes de spectres différents, ceux des enfants, ceux des gens morts d'empoisonnements, un mot pour le vomi de fantôme (!) et notamment un autre, le Trushal odji, pour les "âmes affamées". Lorsque j'ai trouvé ce mot-là, j'ai su que je tenais la bonne communauté. Et quand plus tard j'ai trouvé des informations sur le coq, l'animal qui pour les gens du voyage est "le porteur de lumière qui chasse le mulo*", j'avais tout ce qu'il me fallait.

*mulo = fantôme




Etape 4: La llorona

La légende mexicaine de la Llorona est très connue, mais pour ceux qui n'en auraient jamais entendu parler, il s'agit en gros d'un fantôme de femme qui pleure, la nuit, dans les rues de la ville, avant de disparaître dans le lac. Ceux qui vont lui parler en meurent, le plus souvent. Des déformations de cette légende originales ont rendu la llorona plus agressive: lorsqu'on entend les pleurs, elle se rapproche peu à peu, et si elle vous rejoint, vous mourrez. C'est du très classique qui a notamment été utilisé dans Les Cartographes de S.E.Grove.  






J'ai donc utilisé cette légende de la llorona, pour la fusionner avec le trushal odji, et les pleurs se sont entremêlée avec les âmes affamées, dévorant les autres fantômes, étirant le voile, déchirant l'espace et le temps dans leur détresse. Il ne me restait plus qu'à envoyer mon héros les affronter, et voilà. 



Conclusion. 

Pour ce roman, les ingrédients ont été les suivants: l'imagination débridée que l'on libère lors de l'écriture, associée à une bonne dose de culture mythologique, populaire et télévisuelle, un soupçon de convergences qui font monter la mayonnaise, et une bonne grosse dose de recherches pour le glaçage. Et encore! Je ne vous ai pas parlé des recherches que j'ai fait pour toute l'époque de la Commune de Paris: comme elles ne concernent que le volume 1, elles sont moins pertinentes ici.

Moralité, pour écrire des romans, il faut aimer l'éclectisme et la mayonnaise. 

J'espère que ça vous aura donné envie de lire le Passageur! Rendez-vous en mai! 


A très bientôt



Andoryss


















dimanche 14 janvier 2018

Bullet journal 2018 - Janvier (3)

Bonjour à tous!

Comme ça n'aura pas échappé à ceux d'entre vous qui me suivent régulièrement, je suis une adepte des to-do-list et des tâches à cocher quand on a fini. J'aime aussi prendre des notes, tenir un carnet de gratitude, gérer mon agenda au mois, à la semaine ET à la journée, bref, j'étais une cliente idéale pour le bullet journal. Pour ceux qui ne savent pas de quoi il s'agit, vous pouvez aller voir ici. 






Comme vous le devinez, le Bujo est beaucoup plus carré chez moi que dans les versions que l'on peut trouver ailleurs.C'est surtout à mes yeux un agenda amélioré qui correspond exactement à mes besoins et dans lequel je peux planifier mes tâches. Mais il existe quantité de Bujo différents. A chacun ses attentes et son fonctionnement. 

L'an passé, lorsque j'étais à Amsterdam et que j'avais mis mes fonctions d'enseignante entre parenthèse, j'ai commencé l'aventure du Bujo dans un carnet prévu à cet effet et, pendant quatre mois, j'ai expérimenté jusqu'à trouver la formule qui me convenait et à créer la mise en page faite pour moi. Je vous montre quelques images ci-dessous, mais en gros, j'ai organisé mon planning en mois, semaines et journées comme je l'entendais, et j'ai rajouté des pages qui me correspondait aussi à intervalles régulier: les gratitudes, les objectifs du mois, les bilans de fin de mois, et toutes ces sortes de choses. 






Oui, c'est beau, c'est classe, 
mais dans la pratique, trop chronophage pour moi



Malheureusement, lorsque j'ai repris l'enseignement en septembre, le Bujo a été à l'abandon. Pourquoi? Eh bien par manque de temps. 

Je n'avais plus le temps en fin de semaine de faire mes tableaux de la semaine suivante, ou même de les remplir au quotidien. Je n'avais plus le temps de faire mes tableaux du mois, mes calendrier, et mes listes. Plusieurs fois je me suis dis que c'était toute cette mise en page à faire régulièrement qui me saoulait, parce que l'outil en tant que tel, quand j'ai cessé de l'utiliser, m'a manqué cruellement. 

J'ai commencé à fantasmer de réaliser mon propre Bujo, mais en version imprimé, avec mes tableaux à moi et mon fonctionnement. Je sais qu'un Bujo imprimé, c'est une hérésie, mais je ne ressentais à la fois aucun besoin de "présenter" mes pages moi-même (si ce n'est la satisfaction esthétique, qui était inversement proportionnelle à mon efficacité), et un furieux désir de les remplir, par contre, comme je l'entendais et à la main. Un agenda papier sur mesure, en somme. Et le premier janvier, j'ai sauté le pas. 

Voici le résultat. 






Et voilà! C'est moins joli, moins classe, 
mais infiniment moins chronophage



Concrètement? Je suis auteur. Je sais produire un document et le mettre en page; c'est donc exactement ce que j'ai fait. 

Réalisation: J'en ai eu pour deux heures de création/mise en page, puis j'ai passé le tout en PDF, j'ai été me choisir un site d'impression/reliure sur le net, et trois jours plus tard, j'avais l'objet. Il m'a coûté 16 euros, frais d'envoi inclus. 

Produit: Il y a une intense satisfaction à trouver enfin un truc organisé comme dans ma tête. Si au cours du temps, je m'aperçois qu'il manque des trucs, je les rajouterai l'an prochain. Pas de stress. 

Finition: Comme je ne sais pas encore si l'objet va me tenir à l'usage (il est designé pour une année complète), j'ai préféré ne pas mettre des cents et des milles dans le prix, ce qui donne un objet qui ressemble à un mini cahier à spirale, avec un papier un peu fin à mon goût. Néanmoins si l'objet se révèle aussi satisfaisant dans la durée qu'il l'est pour l'heure, l'an prochain, je me craque et je prend une couverture rigide, un papier épais et une impression couleur. 

Conclusion: Pour l'heure je suis très satisfaite. Je ne regrette ni mes deux heures ni mon investissement, et pouvoir planifier des rendez-vous et des tâches sur l'année est très cool, surtout quand il s'agit de rendez-vous médicaux pour dans huit mois. T__T
Je pense que si ça marche, je prendrai même plus de deux heures l'an prochain, pour augmenter l'esthétique.
Je pense que le fait de ne plus avoir à me soucier de mettre en page avant de remplir et de ne pas perdre de temps avec ça va m'amener à m'en servir régulièrement. Les deux premières semaines de janvier tendent vers cette direction: je l'emmène partout. 

Voilà! Je voulais partager ma petite expérience avec vous, parce que peut-être, parmi vous, il y a des gens qui, comme moi ont du mal avec les agendas classique et rêvent d'en trouver un à leur mesure. On peut tout rêver, comme carnet, et le passage à l'impression/reliure n'a jamais été aussi simple à l'ère d'internet. Je vous encourage donc à tenter l'aventure!

A bientôt pour un MOVI sur Passageur, suivi d'un DIY sur la genèse d'un univers.  

See ya!

Andoryss









lundi 8 janvier 2018

New year, new hopes ! To do list du premier semestre - Janvier (2)



Bonjour à tous!

La nouvelle année est commencée, et après les bons voeux adressés, il est temps de se remettre au travail. Le bilan de la fin 2017 et la to-do-list du premier semestre, c'est maintenant!



Free the seeds, and see what grows


Commençons par le bilan rapide de ce qui a été effectué en 2017, parce qu'un regard sur l'accompli aide à appréhender l'avenir avec plus de courage. 



Bilan 2017

En scénario:
  • Soufflevent 4 : sorti en avril, il clôture la série. Votre accueil a été sensationnel. J'espère que les aventures de Coline et Sacha vous feront rêver encore longtemps.
  • Nouveau dossier secret, nom de code 5T: Le dossier et les deux premiers tomes sont finis. Nous prospectons sur les dessins, avec beaucoup de plaisir. Le tome 3 est sur la table de travail.
  • Peer Gynt à la Philharmonie : C'était LA surprise de 2017, et quelle surprise! Une vingtaine de planche et une très belle collaboration avec Noémie Chevalier pour un travail en crossmedia qui me met en joie. Pourvu qu'il y en ait d'autres! 

En roman:
  • Roman historique ; nom de code SaCollab: Achevé, corrigé, prêt à poster, il est sur la table des éditeurs et j'espère qu'il en sortira quelque chose.  
  • Nouveau projet jeunesse ; nom de code Léontine: Achevé, il sera corrigé rapidement pour pouvoir être soumis, lui aussi.  
  • Nouveau projet jeunesse ; nom de code Odyssée: Achevé à 80%, il est sur la table de travail.
  • Nouveau projet YA; Passageur : Lui aussi, LA surprise de 2017 côté roman. Évoqué avec Charlotte Bousquet, son éditrice pour Lynks, au printemps, il est découpé dans l'été, écrit à l'automne, finit à l'aube de l'hiver, et les corrections seront faites dans quelques semaines. C'est un vrai bonheur!  

Le bilan de 2017 est donc, en terme d'écriture pure, de deux scénario en collab, un roman créé en entier, deux autres achevés, et un quatrième bien entamé. J'aurais voulu faire davantage, parce que j'avais aussi le volume 5 de la saga de mafia à faire, et puis le tome 3 de 5T qui aurait pu être fini, sans parler d'un projet d'écriture d'intrigues de jeu de rôle, mais tant pis... et je suis déjà super contente d'avoir réussi à faire tout ça! Semons, bonnes gens, il poussera bien quelque chose, et nous serons heureux de créer en attendant. Les nouveaux projets, c'est par ici! 




I sure will



Rêves de 2018, me voilà!


2018 - 1er semestre

  • 5T  - Scenario - Tome 3 - 01.01.18 au 15.01.18
  • Passageur Roman - Corrections - 01.01.18 au 31.01.18
  • Léontine - Histoire courte - A corriger - 01.02.18 au 28.02.18
  • Cyber - Intrigues de GN - A écrire - 01.02.18 au 28.02.18
  • Odyssée - Roman - 80%, à achever - 01.03.18 au 31.03.2018
  • Passageur 2 - Roman - A découper - 01.04.18 au 15.04.18
  • Saga mafieuse, vol 5 -  Roman - A découper - 01.04.18 au 15.04.18
  • Saga Mafieuse, vol 2 - Roman - Réécriture finale - 15.04.18 au 31.05.18


BONUS
  • D.O - Roman - Découpage - premier jet
  • Sang - Roman - Re-découpage avant réécriture.

Et si j'arrive à faire tout ça, ce sera déjà pas mal. Je ne mets rien ensuite, parce que je me laisse de la place pour des surprise, et qu'il va falloir un peu de temps pour laisser germer une nouvelle envie. Parce qu'hormis les réécriture, il va être temps de mettre en chantier un nouveau roman, et la question se pose toujours dans ces cas-là: lequel? 

Le projet de SF jeunesse? Le projet de thriller YA? Le projet de fantasy ? le projet de fantastique à 4 mains?

Je ne veux pas me décider maintenant, alors... plus qu'à attendre pour savoir!





Sur ce, je retourne au travail, alors... a très vite! La semaine prochaine, on parlera de Bullet Journal, ou comment j'ai fait en sorte que 2018 soit une année plus simple de ce côté là. Ensuite, on fera un MOVI pour Passageur, et comme je serai dans les corrections, ça tombera bien!

A très bientôt


Andoryss



jeudi 4 janvier 2018

2018 - Janvier (1)

Bonjour à tous!

La to-do list traditionnelle est en préparation, mais en attendant qu'elle arrive, voici les non moins traditionnels vœux de nouvelle année. A chacun.e d'entre vous, je voudrais souhaiter une excellente année 2018.





Qu'au fil de chaque jour, vous ayez l'occasion d'expérimenter le meilleur, et que le reste vous épargne. 

Que vos découvertes soient fortes, vos étincelles brillantes, et vos rêves infinis. 

Que les rires soient la musique qui rythme vos heures, et que la tendresse soit l'écrin dans lequel elle s'épanouit. 

Aimez ce que vous faites, faites ce que vous aimez, et soyez présents au monde un peu plus chaque jour. La vie est un trésor inépuisable. Vivez la. 







Je vous souhaite le meilleur.



Andoryss

mardi 26 décembre 2017

Bilan de fin d'année - Décembre (1)

Bonjour à tous!

Que de temps sans écrire ici! Tout novembre et tout décembre sont passés à la trappe. Pas de bilan de nano, comme annoncé, pas de bilan de la philharmonie non plus... qu'a-t-il bien pu se passer? Qui m'a volé mon automne??? 

...

Bon, en vrai, j'ai été très occupée à finir un roman, mais faisons les choses dans l'ordre, et un état des lieux en cinq points. 



1/ Le Voyageur perdu à la philharmonie


Le concert à la philharmonie s'est extrêmement bien passé. C'était le dimanche 12 novembre, dans le cadre des dimanches en famille à la philharmonie, et c'était super. Voir nos planches projetées sur l'écran géant de la philharmonie de Paris était une expérience grisante, et un formidable challenge. Noémie (la merveilleuse dessinatrice) et moi-même étions enchanté d'avoir pu assister à cette, hélas, unique représentation du spectacle. 

Nous sommes montées sur scène à la fin, appelées là par le chef d'orchestre, et je peux vous dire que ça fait bizarre de se retrouver avec l'orchestre qui nous avait proposé un spectacle sublime et une interprétation merveilleuse de la musique de Grieg, avec toute la philharmonie qui applaudit. On s'en souviendra! 



Je suis la nouille en jeans et Noémie la fille classe à côté. 


Avec Noémie, toujours, nous avons ensuite profité du salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil pour aller parler à des éditeurs du spectacle, et leur proposer de ré-exploiter les planches et le scénario sous la forme d'un livre musical. L’accueil a été plutôt chaleureux, et nous espérons fort que quelque chose de chouette en ressortira. Bien évidemment, je vous tiendrai au courant! Et si une autre collaboration voit le jour avec la philharmonie, vous serez aussi les premier avertis. 



2/ Un choix de carrière




Pour ma carrière en tant qu'auteur, et plus précisément pour les romans, j'ai choisi il y a quelques temps déjà de me faire représenter par un agent. Après avoir fait les démarches nécessaires, je suis carrément fière de pouvoir dire que je serai dorénavant représentée par Roxane Edouard, qui travaille pour la firme anglaise Curtis Brown. Bien que spécialisée sur les talents anglais, Roxane a sous son aile bienveillante des collègues françaises que j'aime fort et dont le talent est reconnu, telles Célia Flaux ou encore Cindy Van Wilder. Je suis plus qu'honorée de rejoindre l'équipe, et j'espère que tout ira pour le mieux avec cette collaboration. 


Roxane Edouard

Roxane a actuellement entre les mains tout ce que j'ai produit de romans qui cherchent encore un éditeur, et je peux d'ores et déjà vous dire que d'avoir quelqu'un qui prend en charge toute la partie recherche, relance, et tout ça, c'est un confort incroyable. Je me sens très chanceuse, et très reconnaissante de pouvoir travailler ainsi. 





3/ Le Nanowrimo




Ce Nano a été diablement laborieux, sans doute le plus laborieux depuis mes débuts en Nano. Outre le fait que j'avais repris les cours, que ça tombe comme tous les ans en même temps que la fin du premier trimestre, j'étais sur une formule bizarre, avec 4 projets, un pour chaque semaine. Et si mon nano est un succès, la formule, elle, est un échec total. Je ne suis parvenue qu'à finir le projet 1 sur mon Nano, et encore a-t-il fallu que je poursuivre la réécriture du roman en décembre. J'ai été souvent en retard, ai parfois passé plusieurs jours d'affilé sans écrire un mot, remonté la pente en souffrance, avancé dans le noir, et fini sur le fil. Ce n'est pas un Nano très satisfaisant, et j'en sors frustrée, avec l'envie de refaire un roman. C'est pas comme si je venais juste d'en finir un... 




La courbe parle d'elle même, cette année


Du coup, il me reste les trois autres projets du Nano à boucler, encore. Je vais devoir me pencher les prochaines semaines sur le scénario du tome trois de 5T et mes intrigues de GN cyberpunk, en attendant de pouvoir terminer Odyssée, sans doute quelque part entre janvier et mars. Bref, je ne suis pas en avance.  





4/ Passageur



Donc, Passageur est fini. Après un mois de novembre difficile, et la réécriture de pratiquement 50% de la bête, je peux enfin dire que la version 3 me satisfait et je l'ai, bien évidemment, envoyée à mon éditrice. Passageur est un projet destiné à Lynks, et j'ai la chance, pour ce roman, de travailler avec Charlotte Bousquet. Nous allons bien évidemment commencer dans les prochains mois le travail de correction et d'éditing, et vous devriez pouvoir découvrir les aventures de mon Passageur en mai. je vous dois toujours un MOVI à son sujet. 


Mais en attendant, avec un peu plus de 370 k, ce nouveau roman est enfin achevé et je vais pouvoir entrer dans la troisième étape du processus de création, à savoir le retravail. C'est une phase que j'aime beaucoup, car elle consiste à amener le roman au stade où il exploite vraiment tout son potentiel, et c'est très satisfaisant de voir son bébé grandir. 


5/ 2018? 

Cette fin d'année aura donc été très riche en événements, mais elle n'est pas encore vraiment achevée, en tout cas, pas en termes d'objectifs. Je sais que je vais avoir un planning chargé en début 2018, et j'ai hâte de pouvoir vous offrir la traditionnelle to-do list de janvier, puisque j'ai lamentablement oublié celle de juin. 

Au menu de 2018? J'aimerai du roman, encore, de la BD, aussi, des projets surprenants et atypiques comme celui de la philharmonie, des contes pour enfants, peut-être, des contrats, si je travaille bien, et des surprises, plein. Je sais que le Père Noël est déjà passé, mais qui ne tente rien... et j'ai envie de tenter beaucoup de choses! 


Merci pour tout 2017 ! A nous deux, 2018 ! 


A très vite pour le MOVI, la to-do list, et tout le reste.


Andoryss







lundi 30 octobre 2017

Nano, Patchwork, deadlines et ces sortes de choses - Octobre (2)

Bonjour à tous!



Nous sommes le 30 octobre et il est grand temps de préparer le Nano (pour ceux qui ne suivent pas, faut aller lire ici). Dans l'idéal, j'avais comme grand plan de terminer Passageur pour le 31 (demain, pour ceux qui suivent ) et d’enchaîner sur le Nano. Bien évidemment, ça ne sera pas. 

Un déménagement, une rentrée, une recherche de garde d'enfant et un milliard de dossiers Caf se sont mis entre moi et ma deadline, ce qui fait que Passageur, bien qu'étant presque fini, ne l'est pas (fini). 

En conséquences de quoi, je dois revoir mon planning, mes priorités et, pour cette année, tricoter un patchwork adapté à mes impératifs trop nombreux et bousculés. 

Demandez le programme!



Entre autre, et comme toujours.



La première semaine du nano sera donc consacrée au Passageur, pour Lynks. AU MOINS la première semaine. Il me reste une dizaine de chapitre, et j'ai l'intention d'en faire plus d'un par jour, parce que ce sont les vacances et le Nano. Mais visons large: 

  • Du 1er novembre au 8 novembre, je finis Passageur. 

La seconde semaine sera consacrée à de l'écriture de scenario: le tome 3 du projet 5T, exactement. Là encore, pour avoir déjà fait les deux premiers, je pense que quatre jour seront amplement suffisants, mais je vise large.

  • Ainsi, du 08 novembre au 15 novembre, je fais le volume 3 de 5T

La troisième semaine sera consacrée à de l'écriture d'intrigue, pour un GN. Je sors des projets "rémunérés" et j'entame la partie deadline auto-imposée avec ces 8 intrigues. En comptant 6h par intrigues, je pense pouvoir en faire une par jour. Donc, une semaine, là aussi, et cette fois-ci, je vise serré, sinon je grille ma dernière semaine.  

  • En conséquence, du 15 novembre au 22 novembre, je fais de l'intrigue de GN. 

Enfin, la quatrième semaine sera dévolue à la fin du projet Odyssée, à qui il manque un peu moins de dix chapitres pour être complet. Ce serait dommage de commencer quelque chose et de le laisser inachevé, et comme dit le vieux Kamagi, "Commence par finir ce que tu commences". Ce sera une fin de Nano tranquille que d'achever ce projet jeunesse en pause depuis le début de Passageur.

  • Pour finir, donc, du 22 au 30 novembre, je termine Odyssée




Comme tous les ans, évidemment
Retrouvez moi ici




Est-ce que c'était ce qui était prévu? Pas du tout. Mais le bon côté des choses, c'est que si je remplis mon contrat, à la fin du mois, j'ai deux romans (dont un qui aurait déjà dû être fini ce mois-ci et j'ai HORREUR de dépasser mes deadlines) et j'aurais de plus terminé mes autres engagements de fin d'année. 

Pour mieux remplir mes promesses en décembre?  


Parce qu'à la base, le Nano était censé être dévolu au cinquième volumes de ma saga de mafia. Il y a des gens (un peu) qui attendent, et à qui j'avais promis la suite tous les ans au moment du Nano. Mais voilà, les engagements contractuels passent avant. Alors que faire, à part leur dire que j'essaierai de tenir ma promesse en décembre? Bah rien d'autre. J'essaierai de faire ce cinquième volume pour Noël. 

Merry Christmas! 



Et l'hiver à Chicago, c'est cohérent


Alors ce sera un Nano raisonnable, mais un Nano quand même, et s'il est différent des autres années, j'espère apprendre beaucoup malgré tout de cette expérience, et du saut d'un projet à l'autre sur des délais si courts. L'histoire nous le dira! Il y aura un compte rendu chaque semaine ici même.

Je souhaite à tous les participants un très bon Nano, vous avez tous mes encouragements et mon soutien.

A très bientôt!


Andoryss




dimanche 8 octobre 2017

Un nouveau roman chez Lynks ! - Octobre (1)

Bonjour à tous!

Trop de temps sans nouvelle, je suis bien d'accord! Il faut voir que depuis juillet, j'ai changé de pays de résidence, d'appartement, de mode de vie! J'ai repris les cours en collège en septembre, et j'ai beaucoup écrit... surtout des papiers administratifs!

Mais enfin le calme est revenu et je peux vous donner des nouvelles fraîches... Surtout que je vous avais promis des surprises, et je n'en ai livré qu'une, le concert à la philharmonie! Il se rapproche, puisqu'il aura lieu le dimanche 12 novembre prochain. Je vous ferai un petit reportage! 

En attendant, deuxième grosse annonce, officielle depuis peu, et avec photo à l'appui...




Tadaaaaaaaaaa! Champagne!



Et oui! C'est parti pour un nouveau roman!

Le Passageur, qui sortira aux éditions Lynks dans le courant du mois de mai 2018. 
Il s'agit d'un roman YA de fantastique historique. 


Matéo est un Passageur, un élu capable de rejoindre les fantômes dans leur époque d'origine. Malgré lui, l'adolescent se retrouve emporté dans une affaire qui l'entraîne au temps de la Commune de Paris, au milieu de la semaine sanglante... 



Il y sera question de fantômes, de culpabilité, d'un coq de métal, de révolution, de famille, et d'adolescence. 

Mais en attendant, je vous ai préparé un petit échantillonnage photo d'ambiance, pour vous montrer un peu ce que ça va donner. Il y a des chances pour que ce soit un poil sombre!




Un poil sombre, on a dit.


Cette semaine, jeudi, nous étions donc au lancement des Editions Lynks, au CC Café, avec toute l'équipe, pour passer un moment ensemble et présenter la ligne de la toute nouvelle maison. 

J'ai eu la chance d'y revoir plein de gens que j'aime, Agnès Marot, Charlotte Bousquet, Fabien Fernandez, et d'y rencontrer les autres auteurs de la maison que je ne connaissais pas, comme Fabien Clavel, Christine Feret-Fleury, ou encore la très talentueuse illustratrice Mélanie Delon

Que de beau monde, pour cette nouvelle maison! J'ai hâte de voir où l'aventure nous mènera. 




Le discours de lancement! - Photo de Bertrand Campeis



Bien sûr, vous pourrez suivre l'avancement du roman sur les réseaux sociaux sous le #Passageur, et dans la barre de What's up, sur le côté droit du blog. Et promis, je reviens vite avec d'autres nouvelles, parce qu'il en reste, et avec un MOVI (mais d'où vient l'inspiration?) pour le Passageur ! 



A bientôt

Andoryss